Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2015

La Maire de Paris va rendre hommage aux républicains espagnols de la Nueve avec le roi d'Espagne

 Ci-dessous le courrier de désapprobation qu'ASEREF fait parvenir ce jour à Anne Hidalgo, Maire de Paris petite fille de républicains espagnols 

Courrier à Anne Hidalgo Maire de Paris.pdf

Le 23 mars 2015

 

Madame Anne Hidalgo

 Maire de Paris

Hôtel de Ville

75004 Paris

 

Madame la Maire,

Vous allez recevoir le roi d’Espagne ce mercredi 25 mars 2015, Felipe VI, fils d’un roi mis en place par le dictateur Franco. Felipe VI a été imposé comme son père au peuple d’Espagne. Les descendants et amis des républicains espagnols que notre association représente s’interrogent sur le sens de la réception faite par la ville de Paris au roi d’Espagne et plus particulièrement sur l’hommage que vous comptez rendre aux hommes de la Nueve en compagnie du monarque espagnol. Rappelons que les républicains espagnols de la 2ème DB sont entrés dans Paris le 24 août 1944.

Je vous rappelle vos propos le 24 août 2014, il y a pratiquement sept mois jour pour jour,  lors de votre discours en hommage à ces hommes qui ont contribué à la libération de Paris.

« Il faut que cette histoire soit aussi dans nos mémoires, parce que ce que les hommes de la Nueve ont fait, ils l’ont fait en portant des valeurs humanistes, des valeurs républicaines, leur combat c’était la République, c’était les droits et les valeurs universelles, c’est ce qui les a guidé tout au long de ces combats terribles (…) cet espoir que vous vous avez porté, cette force qui est la vôtre, cette force, cette croyance que vous avez eu dans la démocratie, dans le République, dans les valeurs universelles qui nous unissent et bien c’est la plus belle victoire contre tous les fascismes, contre tous les despotes quels qu’ils soient même s’ils sont morts de mort naturelle. Cher Raphael, cher Luis Royo, à tous les combattants de la Nueve, je voudrais vous dire Vive les combattants de la Nueve, Vive la république, Vive Paris, merci de nous avoir permis d’être debout, de regarder droit devant nous et de prendre en héritage cette force qui est la vôtre, de la porter, nous la portons nous aussi avec fierté et avec l’humilité qui est la vôtre. Merci Raphael, merci aux hommes de la Nueve. »

A l’issue de votre discours la foule présente entonna  « Mañana España sera republicana ! ». Demain l’Espagne sera républicaine.

Vous-même avez clamé « Vive la République » Permettez-nous de ne pas apprécier votre revirement en recevant le roi d’Espagne dont vous savez pertinemment  qu’il est le descendant de ceux qui ont assassiné la République espagnole. Permettez-nous de ne pas apprécier que vous receviez le monarque espagnol pour rendre hommage à des républicains espagnols alors qu’en Espagne dans de nombreuses villes les symboles du franquisme sont toujours présents et que les crimes du franquisme restent impunis.

Veuillez recevoir madame Hidalgo, petite fille de républicain espagnol, Maire de Paris, nos plus sincères salutations mais aussi accompagnées de notre très grande déception au regard de votre nouveau positionnement en faveur de la Monarchie espagnole.

Salud y republica !

Eloi Martinez Monegal

Président de l’Association pour le Souvenir de l’Exil Républicain Espagnol en France (ASEREF)

Premier porte drapeau au nom des associations mémorielles de  républicains espagnols le 25 août 2012 lors des cérémonies de la libération de Paris. Drapeau qui était absent depuis 1944 lors des cérémonies.

 

Contact : aseref@netcourrier.com

Tèl : 06 62 76 70 31

00 33 662 767 031

 

 

Señora Alcaldesa,

 

Va a recibir al rey de España este miércoles 25 de marzo de 2015, Felipe VI, hijo de un rey colocado en el trono por el dictador Franco. Felipe VI ha sido impuesto como su padre al pueblo de España. Los descendientes y amigos de los republicanos españoles a los que nuestra asociación representa se interrogan sobre el sentido de la acogida brindada por la Villa de París al rey de España y más particularmente sobre el homenaje que Usted tiene intención de rendir  a los hombres de la Nueve en compañía del monarca español. Recordemos que los republicanos españoles de la segunda División Blindada entraron en Paris el 24 de agosto de 1944.

   Le recuerdo sus palabras del 24 de agosto de 2014, hace casi siete meses exactamente, pronunciadas durante su discurso  de  homenaje a esos hombres que han contribuido a la liberación de París.

   « Hace falta que esa historia esté también en nuestras memorias, porque lo que  los hombres de la Nueve han hecho, lo han hecho enarbolando valores humanistas, valores republicanos, su combate era la República, eran los derechos y los valores universales, es lo que los guió a lo largo de esos combates terribles (…) esa esperanza que habéis nutrido, esa fuerza que os caracteriza, esa fuerza, esa creencia que habéis tenido en la democracia, en la República, en los valores universales que nos unen, pues es la más bella victoria en contra de todos los fascismos, en contra de todos los déspotas cualesquiera que sean, incluso si han muerto de modo natural. Querido Rafael, querido Luis Royo, a todos los combatientes de la Nueve, quisiera deciros Vivan los combatientes de la Nueve, Viva la República, Viva Paris, gracias por habernos permitido de estar de pie, de mirar hacia adelante y de heredar esa fuerza que os caracteriza, de llevarla, de llevarla nosotros también con ese orgullo y esa humildad que es vuestra. Gracias Rafael, gracias a los hombres de la Nueve ».

   Después de su discurso la muchedumbre  entonó « ¡ Mañana España será republicana ! ».

   Usted misma exclamó « Viva la República ». Permítanos que no apreciemos su viraje al recibir al rey de España del que sabe perfectamente que es descendiente de los que han asesinado la República española. Permítanos no apreciar que reciba al monarca español para rendir homenaje a republicanos españoles cuando en España en numerosas ciudades los símbolos del franquismo siguen vigentes y cuando los crímenes del franquismo siguen impunes.

   Le dirigimos, Señora Hidalgo, nieta de republicano español, Alcaldesa de París, nuestros más sinceros  saludos  pero también acompañados con nuestra grandísima decepción en lo tocante a su nueva orientación a favor de la Monarquía española.

   Salud y República !

Eloi Martinez Monegal

Presidente de la Asociación por el Recuerdo del Exilio Republicano Español en Francia (ASEREF)

Primer abanderado de la República española en nombre de las asociaciones  de la memoria  de los Republicanos españoles el 25 de agosto de 2012, durante las ceremonias de la liberación de Paris. Bandera ausente desde 1944 en las ceremonias.

  

Commentaires

Tout mon appui à ce courrier de désapprobation qu'ASEREF fait parvenir ce jour à Anne Hidalgo, Maire de Paris petite fille de républicains espagnols !

Écrit par : Solange VOIRY | 23/03/2015

Si la monarchie espagnole veut ratisser large pour conforter sa place vacillante, en jouant les larges d'esprit, on ne se laissera pas faire.
Et c'est aussi une gifle - une de plus - après la non-intervention, après les camps de concentration, après le Val d'Aran, après l'opération Boléro-Paprika, que les institutions françaises veulent donner à l'idée même de République espagnole.
C'est NON!
¡NO!

Écrit par : Andia | 23/03/2015

Avec toi Eloi !
La lutte ne sera donc jamais terminée ?
Pour nos nos pères, nos mères, tous ceux qui ont payé, et cher, pour la République, pour la Liberté, nous lutterons, encore et encore!

Écrit par : Benjamin | 24/03/2015

C'est vraiment décevant qu'une Petite Fille de Républicain reçoive le Roi d'Espagne pour rendre hommage aux Républicains Espagnols qui ont participé à libéré Paris
Dans son statut de Maire Elle se doit de recevoir les Dirigeants du Monde dans le cas présent comme le prévoit le Code Elle peut déléguer cette tâche à son premier Adjoint ou à l'Adjoint en charge de la culture

Écrit par : Jean Pierre ESCANILLA | 27/03/2015

C'est vraiment décevant qu'une Petite Fille de Républicain reçoive le Roi d'Espagne pour rendre hommage aux Républicains Espagnols qui ont participé à libéré Paris
Comme le prévoit le Code Elle peut déléguer cette tâche à son premier Adjoint ou à l'Adjoint en charge de la culture

Écrit par : Jean Pierre ESCANILLA | 27/03/2015

Les commentaires sont fermés.