Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/06/2015

L'insulte aux combattants de la Nueve et à l'ensemble des républicains espagnols

Ce courrier ci-dessous que nous faisons à nouveau parvenir à la maire de Paris Anne Hidalgo, avait été envoyé une première fois le 23 mars 2015 à Anne Hidalgo alors que le Roi d'Espagne était en visite en France, son voyage fut écourté suite à un accident d'avion dont plusieurs dizaines de victimes étaient espagnoles.

Le Roi Felipe VI est donc à nouveau en France à compter de ce deux juin, il a dans son programme l'inauguration du jardin des combattants de la Nueve ces républicains espagnols entrés avec la deuxième Db dans paris le 24 août 1944. Un premier détachement dont l'action fut décisive pour la libération de la capitale.

ASEREF s'élève contre une volonté de réhabiliter les bourreaux et leurs héritiers, les monarques espagnols, en leur permettant d'inaugurer un square en hommage à ces libérateurs combattants antifascistes.

"Courrier à Anne Hidalgo Maire de Paris

Madame la Maire,

Après l'annulation de son voyage le 24 mars dernier, vous allez recevoir début juin le roi d’Espagne, Felipe VI, fils d’un roi mis en place par le dictateur Franco. Felipe VI a été imposé comme son père au peuple d’Espagne. Les descendants et amis des républicains espagnols que notre association représente s’interrogent sur le sens de la réception faite par la ville de Paris au roi d’Espagne et plus particulièrement sur l’hommage que vous comptez rendre aux hommes de la Nueve en compagnie du monarque espagnol. Rappelons que les républicains espagnols de la 2ème DB sont entrés dans Paris le 24 août 1944.
Je vous rappelle vos propos le 24 août 2014, il y a pratiquement sept mois jour pour jour, lors de votre discours en hommage à ces hommes qui ont contribué à la libération de Paris.
« Il faut que cette histoire soit aussi dans nos mémoires, parce que ce que les hommes de la Nueve ont fait, ils l’ont fait en portant des valeurs humanistes, des valeurs républicaines, leur combat c’était la République, c’était les droits et les valeurs universelles, c’est ce qui les a guidé tout au long de ces combats terribles (…) cet espoir que vous vous avez porté, cette force qui est la vôtre, cette force, cette croyance que vous avez eu dans la démocratie, dans le République, dans les valeurs universelles qui nous unissent et bien c’est la plus belle victoire contre tous les fascismes, contre tous les despotes quels qu’ils soient même s’ils sont morts de mort naturelle. Cher Raphael, cher Luis Royo, à tous les combattants de la Nueve, je voudrais vous dire Vive les combattants de la Nueve, Vive la république, Vive Paris, merci de nous avoir permis d’être debout, de regarder droit devant nous et de prendre en héritage cette force qui est la vôtre, de la porter, nous la portons nous aussi avec fierté et avec l’humilité qui est la vôtre. Merci Raphael, merci aux hommes de la Nueve. »
A l’issue de votre discours la foule présente entonna « Mañana España sera republicana ! ». Demain l’Espagne sera républicaine.
Vous-même avez clamé « Vive la République » Permettez-nous de ne pas apprécier votre revirement en recevant le roi d’Espagne dont vous savez pertinemment qu’il est le descendant de ceux qui ont assassiné la République espagnole. Permettez-nous de ne pas apprécier que vous receviez le monarque espagnol pour rendre hommage à des républicains espagnols alors qu’en Espagne dans de nombreuses villes les symboles du franquisme sont toujours présents et que les crimes du franquisme restent impunis.

Veuillez recevoir madame Hidalgo, petite fille de républicain espagnol, Maire de Paris, nos plus sincères salutations mais aussi accompagnées de notre très grande déception au regard de votre nouveau positionnement en faveur de la Monarchie espagnole.

Salud y republica !

Eloi Martinez Monegal
Président de l’Association pour le Souvenir de l’Exil Républicain Espagnol en France (ASEREF)
Premier porte drapeau au nom des associations mémorielles de républicains espagnols le 25 août 2012 lors des cérémonies de la libération de Paris. Drapeau qui était absent depuis 1944 lors des cérémonies."

Commentaires

Bien dicho Eloi !!! Es una ofensa total !!!
Comparto en mi pagina del Face...

Un saludo fraternal y siempre repúblicano !
SyR siempre
Solange.

Écrit par : Solange Voiry | 03/06/2015

Madame Hidalgo a-t-elle répondu à ce courrier ?
Quoi qu'il en soit ce serait la moindre des politesses.
"On ne dîne pas avec le diable, même avec une très longue cuillère".

¡ A por la República !

Écrit par : Jean-Claude Vanhille | 04/06/2015

Qu'en pensent les associations membres de CAMINAR, et surtout les assos anarchistes ou socialisantes par exemple ??? Il faut leur demander.
J'espère bien qu'ils vont pas rester le cul entre deux chaises cette fois.

Écrit par : Piedad | 04/06/2015

Il me semble que le roi devrait de lui-mème s'abstenir d'être présent, afin d'éviter d'alimenter les rancoeurs.

Écrit par : Marie-France Nizet-Sangrones | 04/06/2015

Les commentaires sont fermés.